Qu’es tu Homme?

Selon la théorie de l’évolution de Darwin, tout organisme vivant est en constante évolution et s’adapte à son milieu. Les plus faiblement adaptés à leur environnement  disparaissent, les plus acclimatés croissent avec leurs descendances . La vie est un éternel combat et la sélection naturelle la rend toujours plus forte. Nous pouvons remarquer que selon les milieux, des animaux ont acquis la possibilité de se camoufler tel le caméléon, le tigre ou l’ours blanc par exemple. Certains peuvent se défendre dans des milieux très hostiles comme quelques bactéries qui supportent la forte acidité de l’estomac (l’héliobactere pilori) ou  plus problématique, celles qui résistent à nos traitements antibiotiques.

L’être humain lui a laissé de côté ces défenses et a privilégié son cerveau. L’homme n’est pas fort, pas très habile, et n’a aucune défense, mais son cerveau lui permet de faire de merveilles. Il peut construire des maisons pour se protéger, allumer un feu pour se chauffer, crée des outils pour se défendre, et surtout, il a appris à laisser un héritage pour mieux transmettre son savoir à ses descendants à travers l’écriture. Sans tout ce savoir l’homme aurait déjà disparu. L’homme a  tout misé sur son développement cérébral.

Mais qu’est-ce qui différencie le cerveau de l’homme de l’animal ?

On pourrait croire que la taille du cerveau est un argument pour la différenciation. L’homme a un cerveau plus grand que le rat, le singe et bien d’autres espèces mais bien plus petit que l’éléphant  la baleine ou certains dauphins.

Allons plus loin voyons au niveau cellulaire : L’homme a un réseau d’environ 21 Milliards de neurones, l’éléphant 11 jusque-là cela colle ! mais le globicéphale (un animal de la famille des dauphins) en a 37 Milliards. Oui ce dauphin avec son cerveau devrait être le mammifère le plus intelligent et c’est lui qui devrait dominer le monde si nous ne prenions que ces chiffres mais il n’en est rien !

Il ne faut pas comparer le cerveau animal sur des critères humains cela n’a aucun sens mais il faut étudier le cerveau face à son Environnement, le dauphin est parfaitement adapté à son Environnement, il a su le maîtriser pour y croître, tout comme l’éléphant et tant d’autres espèces !

L’homme comme tout animal n’a finalement qu’un objectif, faire pérenniser sa race à travers sa descendance. Pour cela il s’aide de son savoir pour dompter le monde qui l’entoure, il maîtrise l’élevage et n’hésite pas à croiser les animaux pour en faire des producteurs de viande ou de lait (la race bleu blanc belge par exemple), il croise des végétaux pour les rendre plus productifs (le blé, les pommiers, les clémentines…). Mais sa plus grande trouvaille reste la médecine, qui lui permet de se soigner là ou il y a 100 ans il mourrait.

Mais l’homme en voulant dompter le monde modifie son écosystème. Nos animaux sont trop fragiles à cause de la sélection forcée qu’on leur a fait subir, nous devons donc les soigner avec des antibiotiques ce qui rend les bactéries encore plus résistantes. Les végétaux eux aussi s’ils sont très productifs doivent être traités aux pesticides pour résister aux diverses agressions car sont trop fragiles. La médecine à tuer la sélection naturelle qui régit toute espèce, si aujourd’hui cela est vu par nous comme une chance, sur le long terme cela va se révéler destructeur pour l’être humain.

En effet je pense qu’en supprimant cette sélection naturelle l’homme se fragilise de génération en génération. il va à l’encontre du principe de Darwin. À cause de la médecine qui nous fait vivre là où nous mourrions il y a  quelques années, nous transmettons les gènes plus faibles à notre descendance. Au fil des génération, nos gènes forts se trouvent donc de plus en plus dilués et je pense qu’à terme, l’homme va à sa propre perte sauf s’il arrive à pousser éternellement l’innovation en médecine qui le rendra toujours plus faible c’est le serpent qui se mord la queue !

Bien sûre, vous me direz que vous voulez vous soigner vous ou vos proches et je suis comme vous. C’est le principe même de la vie, survivre et faire croître sa descendance et je ne saurais que dire et que faire. Il est dur d’accepter la mort, mais les animaux eux ont cette conscience, c’est la loi de la vie, et ils l’ont accepté !

J’aime dire que l’homme se trompe en priant Dieu, le seul dieu sur terre c’est lui! Il détient le droit de vie ou de mort sur d’autres espèces, il crée, modifie et détruit à sa guise le monde qui l’entoure pour sa propre personne.

Voici une petite vidéo sur un taureau bleu blanc belge un animal qui sans cette sélection humaine ne pourrait exister à l’état sauvage car trop faible et lent face aux prédateurs:

 

Steve berna le 07/11/2018 Tous droits réservés.

Mes écrits m’appartiennent, si j’écris c’est pour partager mes pensées. Pour le respect de mon travail, merci de ne pas faire de copie de ce texte sans citer la source ou sans transférer le lien de mon blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s