Lettre à Monsieur le president

Monsieur le président,

Je vous écris cette lettre pour exprimer mes profonds sentiments. Que vous me lisez ou non, c’est un devoir de ma conscience.

Vous n’êtes pas seul responsable de tous les maux de notre si beau pays, mais en tant que président, vous incarnez la plus haute autorité de notre république et donc la personne à qui m’adresser.J’aurais tant de choses à vous dire sur votre politique mais je n’ai pas assez de temps pour écrire les neuf volumes de doléances. Je ne vais citer que quelques points :

Je me dois de vous dire que vous vous trompez, vous faites fausse route. Comment pouvez-vous ne pas voir que la France et le monde entier vont droit dans le mur ?

Vous nous parlez d’écologie, alors que vous êtes complice de la déstruction de forêts en Guyane pour l’exploitation d’un gisement aurifère qui détruira une faune et une flore incroyablement riche.

Vous suivez ce monde du libre-échange qui permet d’importer en France diverses ressources agricoles et autres produites manufacturées alors que nous sommes largement capables de produire cela sur notre sol. À cause de ce libéralisme, nos entreprises meurent, nos agriculteurs les plus faibles disparaissent dans l’endettement, certains vont même jusqu’au suicide. Ceux qui restent ne peuvent que viser la rentabilité et la productivité pour survivre, pour cela ils sont obligés d’inonder nos sols de pesticides ! ne serait-il pas plus logique de travailler sur des circuits courts, rendre tout cet argent qui s’exporte vers d’autres nations à la France ?

Dans votre folle recherche d’économie pour maintenir la France à flot, vous sous-traitez la gestion des HEPAD à des groupes privés dont le seul but est de dégager du bénéfice. Dans un pays à la pointe de la bioéthique cela ne vous dérange-t-il pas de vendre nos anciens pour que ces sociétés puissent faire du bénéfice ? N’a-t-on pas franchi ici une limite morale ?

Parlons de nos hôpitaux, ceux-ci doivent aujourd’hui fonctionner comme des usines, tout y est compté, il faut rogner sur tout, même le personnel. Celui-ci est à bout de forces à cause du manque d’effectifs, si bien qu’aujourd’hui aucun jeune diplômé ne souhaite subir ce traitement, ce qui force notre état à recruter du personnel à l’étranger !Si notre pays continue à considérer que la vie n’est qu’un coût et non une nécessite, il perd toute sa morale, ses valeurs qui font sa grandeur et il entraîne avec lui tous ses citoyens !

Vous Parlez de terrorisme, venant de dæch, mais vous êtes-vous aussi responsable. Vous avez parqué toute cette population d’immigrés venus reconstruire notre pays après la dernière guerre mondiale dans des cités, vous ne les avez jamais intégrées et les avez laissés livrer à eux-mêmes. Aujourd’hui les enfants de cette migration ne se retrouvent pas dans les valeurs françaises et tombent dans une idéologie où la France est l’ennemi. Il est facile d’accuser dæch et l’islamisme tant leur atrocité nous révolte. À cause de cette exclusion que vous pratiquez, l’extrême droite arrive de plus en plus à convaincre que l’ennemi de la France c’est l’homme de couleur qui a pour religion l’islam.

Sur le plan de l’éducation, vous supprimez des postes alors que les enfants sont de plus en plus nombreux, en faisant cela vous tirez le futur de notre société vers le bas. Plutôt que d’embaucher des professeurs, vous nous créez maintes reformes de l’éducation qui n’auront aucun sens tant que nos classes seront surpeuplées. Comment osez-vous faire des économies sur le dos de nos enfants, honte à vous !

Parlons de justice. Vous faites la chasse aux petits délits routiers pour renflouer les caisses de l’État en arguant assurer notre sécurité, pendant que les plus riches des Français pratiquent l’évasion fiscale où est l’égalité ici ? Vous érigez la justice comme un bien neutre indispensable et indépendant, mais comment voulez-vous qu’elle soit juste quand les plus riches ainsi que nos hommes politiques passent au travers où est l’exemplarité et l’indépendance de celle-ci ?

Vous avez cédé la gestion de nos autoroutes à des entreprises privées qui sont gérées par des actionnaires. Ceux-ci volent notre argent pour le placer dans des paradis fiscaux pendant que sur nos routes se multiplient les nids-de-poule.

Vous êtes à la botte de tous ces lobbies, chacune de vos décisions vont dans le sens de leur enrichissement et donc de l’appauvrissement de notre pays. Nos impôts finissent toujours en partie dans leurs poches car ces lobbies sont les seules à pouvoir répondre à vos appels d’offre.

Vous n’hésitez pas à vendre des armes à des rebelles pour qu’ils puissent renverser des gouvernements qui ne vont pas en votre sens. Vous faites la guerre en notre nom dans des pays que nous ne connaissons même pas, pour y installer votre vision du libéralisme sous prétexte que la démocratie est la seule voix à suivre.

Vous détruisez nos acquis sociaux en détricotant les 35 h, en faisant reformer le code du travail. Vous êtes même allé jusqu’à nous forcer à travailler un jour férié pour remplir les caisses. Vous nous poussez à travailler plus et toujours plus longtemps pour financer nos retraites alors que vous, nos élites gagnez-en un mois ce que certains gagnent en un an et avez une retraite qui devrait vous faire rougir de honte face aux plus pauvres. Regardez le nombre de nos députés présents à l’assemblée c’est pourtant leur travail d’être présent non ? en tant qu’employé ne pas venir travailler pour nous autres  c’est un motif de licenciement pour faute.

Vous nous forcez par vos taxes à nous serrer la ceinture alors que vous dormez dans des palaces, vous mangez dans des restaurants étoilés, vous vous faites véhiculer  par des chauffeurs dans de luxueuses voitures pendant que certains de nos concitoyens dorment dans des sacs de couchage dehors, font la queue au resto du cœur et arrivent à peine à payer un véhicule et son essence !

Je dois vous avouer monsieur le président que je ne me reconnais pas dans la France, et j’irais plus loin en vous disant que vous me faites honte vous et nos autres représentant. Un président doit préparer l’avenir, et celui que vous visez ne mène qu’à notre propre destruction par la pollution et les guerres.

Il est de notre devoir à nous citoyens de vous faire comprendre que cela ne peut plus durer, la Déclaration des droits de l’homme en son article 35 dit : Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. Alors samedi je viendrais avec mon gilet jaune non pas pour dénoncer uniquement des taxes mais pour dénoncer notre système politique que la corruption et les lobbies on pourrit la tête. Me taire vaudrait acceptation de ce pseudo république qui ne représente plus le peuple mais uniquement vous !

Je ne viendrai pas uniquement pour moi mais pour mes enfants. Je ne peux permettre que vous les détruisiez par votre politique, je refuse de leur laisser en héritage un monde où la domination de l’homme sur ses semblables prime sur tout. Samedi je ne céderais pas à la violence car ce n’est pas ma philosophie. Sachez que vous avez fourni l’étincelle pour allumer la mèche de la bombe que vous et les précédent gouvernement ont construite, il est inutile d’essayer d’éteindre la mèche, vous ne ferez qu’attiser la flamme. Mais ne mettez pas la faute sur les manifestants si débordement il doit y avoir, la faute vous incombe bien à vous !

Steve berna le 13/11/2018 Tous droits réservés.

Mes écrits m’appartiennent, si j’écris c’est pour partager mes pensées. Pour le respect de mon travail, merci de ne pas faire de copie de ce texte sans citer la source ou sans transférer le lien de mon blog.

Une réflexion sur “Lettre à Monsieur le president

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s