Les loups et les moutons

Sur une colline vivait un troupeau de moutons. Dociles et travailleurs, ils avaient délégué la gestion et la sécurité de leur enclos au roi loup accompagné de sa meute. Les moutons vouaient un respect et une admiration totale envers le pouvoir qui les protégeaient des loups noirs qui avide de viande tendre, guettaient à l’extérieur.

Un jour, le roi loup sous la pression de ses congénères décida d’augmenter l’impôt et expliqua cela lors d’un discours :

– » Mes chères moutons, voyez-vous, l’enclos commence à être de plus en plus vétuste. Les planches pourrissent et il y a risque que des brèches se forment. Cela pourrait à terme, laisser assez d’espace pour que les loups noirs puissent pénétrer dans l’enclos dévorer vos enfants. Pour remettre l’enclos en état, afin de financer les travaux, notre seule solution est d’augmenter la part de fromage que vous nous versez . »

les moutons ayants à peine juste assez de fromage pour pouvoir survivre dignement se mirent à réfléchir. Ils se tournèrent alors vers les enclos avoisinants et les comparèrent au leur. Chacune de leurs observations furent notée sur le mur du partage :

-« L’enclos est certes en mauvais état, mais il nous devient difficile de donner plus de fromage comment allons-nous faire pour vivre. Regardez les enclos voisins, ils doivent moins de fromage à leurs loups, ils ont l’air plus heureux. Regardez leurs loups, leurs demeures sont bien plus modestes et leur enclos est rutilant. Ici, ils délocalisent nos emplois dans des enclos plus pauvres, ferment nos hôpitaux et nos écoles. Pourquoi nos loups ne participent pas eux aussi en donnant plus de fromage?  Ils en ont bien plus qui ne leur en faut ! Cela suffit, pourquoi sont-ils à l’abri de la faim, du froid alors que nous, nous nous saignons chaque jour pour survivre ! il est anormal que seuls nous soyons impactés par cette rénovation. Je propose que ceux qui sont d’accord avec cette idée se peignent de noir comme signe de ralliement. »

Quelques jours passèrent et de plus en plus des moutons se peignirent de noir mais ils étaient toujours minoritaires face aux moutons blancs.

Le mur du partage permit alors d’être le lien à tous les moutons présent aux quatre coins de l’enclos, et sur celui-ci, les mots de colère et les idées foisonnèrent.

– » Pourquoi ne pas faire plus de bruit, bloquons nos axes, faisons-nous remarquer aux autres partout dans l’enclos ! Cela dérangera peut-être quelques moutons, mais il faut qu’ils ouvrent leurs yeux. »

Puis une date de rassemblement fut donnée, et à travers l’enclos partout les moutons noirs se montrèrent en bloquant le passage de leurs congénères. Au fil des jours, de plus en plus de moutons ouvrirent leurs yeux. Certains les rejoignirent en se peignant de noir, beaucoup restèrent blancs mais devinrent leurs alliés.

Le roi loup fit alors une intervention sur le mur du partage :

 » Mes chères moutons, je comprends votre colère elle est légitime, mais aujourd’hui nous n’avons aucune autre solution. Nous sommes toujours en train de construire le grand enclos qui regroupera les 28 petits enclos de la colline, grâce à lui nous serons tous réunis et plus fort contre les loups noirs ! En attendant la fin de sa construction il faut veiller à nous protéger tout de même. Ce n’est point ma faute si mes prédécesseurs ont laissé nos barrières se détériorer, il nous faut à présent réparer leurs erreurs ! »

Mais malgré cette intervention, le mur du partage ne désemplit pas de messages des moutons :

-« Ils se moquent de nous, et nous ne pouvons plus bloquer nos concitoyens. Il nous faut passer à l’étape suivante ou nous soumettre mais que faire pour franchir un palier? »

Ils décidèrent donc de bloquer les fromageries. sans elles, l’économie serait nul. Les moutons noirs avaient l’appui du peuple, et celui-ci devin alors complice de leurs blocages.

Le roi loup prit alors la parole sur le mur du partage :

– » Chères moutons, vous ne pouvez bloquer l’économie d’un pays, et je ne reviendrais pas sur ma décision, l’enclos est à bout de souffle il nous faut le réparer. Pour cela il nous faut du fromage ! Je ne peux laisser le blocage des fromageries s’éterniser, j’ordonne à présent la dispersion des moutons noirs. À défaut, j’enverrais mes chiens vous faire fuir ».

Et c’est ce qu’il fit, mais trois jours durant, les moutons noirs tinrent position, aidée dans la logistique par les moutons blancs. Apres 3 jours, la faim, la colère et le froid avaient affaibli tous les moutons, ils étaient décidés à finir ce mouvement. Date était déjà donné pour un rassemblement général et une marche vers les luxueuses maisons du roi et des autres loups.

Les moutons se réunirent donc sept Jours Après le début des blocages, ils marchèrent alors vers les domaines des loups. Ensemble ils étaient plus forts que les chiens employés par les loups, si bien que ceux-ci les rejoignirent dans leurs marches contre le roi.

Le 7e jour au soir, le roi loup tomba, les canidés restant ne purent que fuir l’enclos sous la pression des moutons. À partir de ce jour-là, les moutons se défendirent eux-mêmes contre les loups noirs, ils avaient pour cela l’appui des chiens prêts à tout pour éviter les intrusions extérieures dans leur troupeau.

Dans les enclos avoisinants, les autres moutons prirent exemple et eux aussi firent fuir leurs loups.
Le grand enclos fut achevé quelques mois plus tard, chaque petit enclos fut démantelé et il ne resta alors qu’un grand enclos peuplé de moutons et de chiens assurant leur sécurité.

La peinture noire s’estompa et disparut, ils étaient à présent en paix, libre Et plus jamais le fromage ne vint à manquer. En dehors des barrières, ils pouvaient apercevoir les loups qui avaient fui leurs petits enclos respectifs. Ils avaient eux aussi enlevé leur maquillage blanc, il ne restait alors que des loups noirs.

Un loup est un loup, aucun maquillage ne doit faire croire qu’il est doux. Face à quelques loups, la force du nombre aura toujours raison.

Steve BERNA le 20/11/2018 tous droits réservés

Mes écrits m’appartiennent, si j’écris c’est pour partager mes pensées. Pour le respect de mon travail, merci de ne pas faire de copie de ce texte sans citer la source ou sans transférer le lien de mon blog.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s