(R)eveil toi!

Ami lecteur,

je ne suis pas l’homme le plus assidu à l’écriture de mes articles, il peut m’arriver de publier plusieurs articles par semaine puis d’avoir un creux durant une petite période. Cela est dû à une chose, je ne planifie rien, j’écris uniquement quand je suis appelé à le faire. Dans ces moments où mon être m’appelle à cet art, je suis comme connecté à quelque chose, et là, tout va vite, très vite. Dans ces instants,je ne m’appartiens pas. Ma plume est alors qu’un simple prolongement de mon âme. J’avais évoqué ce phénomène, cette sensation ici: ma plume.

Lorsque les phrases et les images défilent dans ma tête, j’écris d’abord pour moi. Ce qui est couché sur le papier ce sont mes pensées, elles m’appartiennent . Elles ne demandent ni a être jugé, ni à correspondre à l’envie de mes lecteurs je n’y mets aucun masque.

Cet article m’est venu lundi alors que j’avais envoyé un message à un ami. Tout s’est soudain mis à bouillir dans ma tête, cela m’arrive parfois et je dois bien avouer que cela se présente toujours au pire des moments! Au départ je n’avais pas envie de transcrire cela sur mon blog. J’avais peur d’être jugé, peur d’être catalogué, mais je me suis rendu compte que je n’ai pas à cacher ce que je pense et ce que je suis, car en faisant cela je porte un masque.

Cet article est une conversation fictive avec une personne. Je le répète, il est le reflet de ma pensée, ne le prenez pas comme une vérité absolue, la seule vérité c’est celle que votre être vous dicte ( la pensée propre, le cogito de Descartes). D’une manière générale, méfiez-vous de tous ces diseurs de vérité. La vérité des autres si elle est superposée à vos vérités n’est qu’un masque de plus, un dogme et une fausse croyance puisqu’elle ne vous appartient pas. Alors, analysez ce texte, essayez de le comprendre et de le voir par vos yeux et non les miens!

Tout a démarré avec cette phrase:

Écris ta vie plutôt que de la subir, tu es le seul maître. Détache-toi de tout ce qui est toxique et qui t’éloigne de la mélodie de ton être. Trace à l’encre de ton âme le chemin de ta destinée.

 

-À quoi te sert tout cet argent?

Ne te pose pas la question de ce qu’il te faudrait comme revenu pour vivre, mais cherche la réponse à cette seule question: que te faut-il pour être heureux.

L’argent est un dogme, une croyance, qui nous pousse et nous éloigne de notre chemin. Il ne faut pas travailler pour être riche, mais il faut travailler pour être heureux . D’ailleurs, qu’est-ce qu’être riche? Avoir une maison gigantesque, un écran home cinema de 3 mètres, une piscine, une voiture de sport? Ce genre de richesse n’enrichit que ton ego, l’abondance est dans le cœur et non dans les biens!

 

-Reprends contact avec le présent

Tu ne t’en rends pas compte, mais ton présent n’existe pas puisque tu le consacres à le perdre dans des outils qui ne t’apportent rien. Lâche ton mobile, éteint ta TV, abandonne Facebook. Tu n’es jamais en conscience avec toi même. Ta vie et tes pensées ne sont que virtuelles et ne sont pas tiennes. Regarde ce merle dans ton jardin qui tire le ver de terre avec son bec, observe ce chat, qui doucement s’approche de lui animé par sa curiosité et l’envie de chasser, regarde tes enfants qui sur la balançoire joue et ris! toi que fais-tu? Tu n’es pas là, tu n’es pas présent ici et maintenant! Le monde vit, et toi tu n’y participes pas. Reviens dans ce monde, mais surtout, reviens à toi. Depuis combien de temps n’a tu pas eu de pensée propre? Tu n’as même plus de moment pour voir qui tu es,tu te perds!

 

-Arrête de courir après le temps

Tu es toujours l’œil rivé sur ta montre. Tu cours pour aller au travail, tu cours pour emmener tes enfants à l’école, tu manges à midi, tu te couches à 23h, ta vie ne t’appartient plus, elle appartient au temps qui inexorablement défile. Le temps n’est qu’une invention, la seule réalité c’est le présent. Celui-ci t’offre l’opportunité d’écrire ta vie comme tu le souhaites. C’est dans le présent que tu peux créer ton histoire. Demain s’écrit aujourd’hui, aujourd’hui n’est pas inscrit dans le passé et le passé ne peut être changé. Dès que tu en as l’occasion, abandonne ta montre et essaie d’être en conscience avec ton corps. La faim n’est pas programmée, le sommeil non plus. Essaie de reprendre le pouvoir et suis non pas l’horloge qui te domine, mais ton corps qui t’appartient. Tu ne peux le faire continuellement, car tu appartiens au monde qui lui vit au rythme des aiguilles du cadran, mais réussir à te détacher de la montre de temps en temps te permettra d’apprendre à te connaitre pour être plus en phase avec toi même.

 

-Crée ton monde.

Fabrique ton ile paradisiaque. Tu penses peut-être qu’autour de toi c’est l’enfer, mais c’est par ce que tu y crois que cela est le cas. Le paradis peut très bien coexister dans l’enfer. Construis ta bulle de paradis, laisse l’enfer en dehors et deviens le créateur de ta propre réalité. Il est fort probable que lors de la création de ta bulle certains de tes proches vont s’éloigner. Cela est normal, ils ne sont pas prêts à entrer dans ta bulle. Ne modifie pas ta réalité pour la faire correspondre aux autres sinon elle ne t’appartiendra plus, ne laisse personne te limiter. Grandis et évolue dans ton paradis, fais-le prospérer toujours plus. De nouvelles connaissances, de nouveaux amis vont entrer dans ton monde. Ils viennent parce que ceux qu’ils voient leur plaisent. Aujourd’hui, de plus en plus de bulles naissent, elles s’interconnectent et prennent de plus en plus de place grignotant au passage une partie de l’enfer qui t’entoure. La beauté et la grandeur se déploient à mesure que la noirceur s’éclaircit, c’est ce que l’on appelle l’éveil collectif et je pense que nous sommes en plein dans cette phase.

 

-Aime-toi, respecte-toi

Si tu aimes ta vie que tu t’es créée, prends soin de ton corps. Écoute-le et respecte-le. Si tu es en conscience, tu te rendras compte que tes habitudes alimentaires sont mauvaises et ton alimentation va totalement changer. La viande sera de moins en moins attirante à tes yeux. Tu en consommeras moins, tu seras naturellement attiré vers les fruits et légumes. Cela est normal, ton corps ne demande que ce dont il a besoin! Écoute tes cycles biologiques, dors quand tu en ressens le besoin, mange quand ton corps te le demande. Naturellement, tu fuiras de plus en plus la chimie que tu peux retrouver dans les médicaments. Bien sûr, il y aura des fois ou tu n’auras pas le choix, mais la plupart du temps, le repos et les plantes te guériront des petits maux qui il faut bien l’avoué seront de moins en moins fréquents! en mangeant sainement, en respectant ton corps, celui-ci sera plus fort et saura mieux combattre ce qui peut lui faire du mal puisqu’il n’aura plu à batailler face a ce que tu lui fais subir. Respecte aussi ton âme, ne fais pas de choses qui sont en inadéquation avec ton être. Personne ne peut te forcer à être mauvais ou à aller à l’encontre de tes principes. Si tu estimes, une chose injuste ou mauvaise ne le fait pas. Ce ne sera pas simple, la personne qui t’a demandé de faire cela ne sera pas d’accord, mais essai de ne pas aller à l’encontre de ton être, ton âme ne lui appartient pas!

 

-Ôte toutes tes peurs

La peur n’est qu’un frein. La majorité de nos craintes ne sont pas fondées, elles sont le fruit de notre éducation, notre culture et non de nos âmes. Les peurs sont de l’acquis, non de l’innée. Nous baignons dans les craintes depuis si longtemps qu’elles nous apparaissent comme naturelles et fondées. Ne les laisses pas te limiter, elles te font adopter des comportements extrêmes et inconscients,la peur te fait courber la tête et te laisse accepter le pire. Seul toi écris le roman de ta vie, tes limites, c’est toi qui les fixes ne laissent pas tes craintes te dominer sinon tu leur seras soumis .

 

-Maîtrise ta colère

La colère est une émotion qui démarre avec l’agacement et finie par la furie. C’est une courte folie. Celle-ci est induite par un besoin non satisfait. Elle fait naitre un obstacle qui t’ empêche d’avancer et d’atteindre un objectif. Mais elle naît aussi de la culpabilité que tu portes à des aspects chez les autres qui ne sont en réalité que le reflet de tes propres défauts. Cherche à comprendre d’où te vient cette colère et accepte les déclencheurs de celle-ci. Apprend à la dominer, c’est par l’expérience et le savoir que tu arriveras a ne plus laisser la colère te corrompre!

 

-Ne doute pas quand tu te trompes.

Il n’y a pas d’erreurs, il n’y a qu’expériences. Prends l’erreur comme une chance, une opportunité, plutôt que comme un échec. Il n’y a ni erreur ni réussite, tout est apprentissage. Le sentiment d’échec crée la peur alors que l’apprentissage grandit l’âme et te fait aller de l’avant.

 

-Apprends:

Fais de ta vie un apprentissage constant. Apprends en te servant du regard des autres, de la nature et du monde qui t’entoure, tout en gardant ton libre arbitre et tes pensées propres pour grandir. Quand tu lis un livre, quand tu regardes un documentaire quand tu discutes ne t’approprie pas le regard de l’autre, mais apprends avec les yeux de ton être. Celui qui apprend met de l’or et de la richesse dans son âme, celui qui cesse d’apprendre n’est plus que dans l’attente que tout cesse.

 

-Ne juge pas:

Juger autrui,c’ est se placer au-dessus de lui. Tu n’es meilleur que personne, tu es simplement différent.Pour comprendre l’autre, apprends à faire preuve d’empathie, prends son histoire, son éducation comme tienne et ses pensées et actions deviendront claires à tes yeux.En faisant cela, tu pourras apprendre de lui et ainsi devenir plus grand.

 

-Prends du recul

Apprends à t’observer avec du recul. Tu n’es pas parfait, personne ne peut l’être.La perfection est une idée induite par le monde qui nous entoure. En chacun de nous, il y a de l’ombre et de la lumière. La nature est ainsi faite. Tout comme le yin et le yang, il y a des ténèbres dans la lumière et de la lumière dans les ténèbres. C’est un équilibre. Ne cherche pas à être parfait, accepte-toi comme tu es et apprends à reconnaître ton soleil et ta nuit.

 

-Le pardon

Apprends à pardonner. Ceux qui t’ont fait du mal ne sont pas responsables. Ce ne sont pas leurs êtres qui t’ont blessé, mais les masques acquis par leurs histoires, leurs cultures, leur éducation. Ce n’est pas chose aisée je te l’accorde, mais vois les choses avec le regard de ton être. Celui qui a été meurtri n’est que ton ego, ton âme est pure et inviolable. Si tu ne leur pardonnes pas, tu ne pourras ôter ce masque qui camoufle ton être.

 

-Respecte ce qui t’entoure

Tu n’es au-dessus de rien ni personne. Respecte les animaux et la nature autour de toi. Tout a une conscience. En polluant, en détruisant, en tuant tu modifies la symbiose qui régit ce monde. En faisant cela, tu t’autodétruis puisque tu fais partie de cette même unité. Tu n’es qu’un locataire sur cette terre, ne sois pas égoïste, tu n’as aucun droit sur elle,elle ne t’appartient pas!

 

-Ne sois pas possessif

Lâche tes possessions, rien ne t’appartient. La terre que tu foules, le téléphone que tu utilises ne sont qu’un assemblage d’atome et de molécule universelle tout comme toi. Cette idée de l’appartenance est trompeuse, c’est une notion induite par notre société de consommation. Toi tu nais tu vis,tu meurs et tu retournes dans le grand cycle de l’univers. Même ton corps ne t’appartient pas.

 

-Pense positif

Notre être ne comprend pas la négation. Ne dis pas: » je ne veux pas être malheureux », mais dis: » je veux être heureux ». En faisant cela, tu donnes une direction, un but à atteindre et tu modifies ta situation. Tu peux avoir ce que tu veux si tu mets ton être en ligne avec tes envies, c’est toi l’écrivain de ton roman!

 

-Tu n’es pas seul

Avoir conscience de son être est une bonne chose, mais te croire unique et oublier que tu fais partie d’un grand tout est une erreur.Tu es bon, tu es grand alors aide ton prochain. Lance dans l’autre le changement en étant un exemple. Fais-le sans filtres, sans arrières pensés en étant simplement toi. Tu n’as rien à cacher, pour quoi montrer à l’autre ce que tu n’es pas alors que ce que tu est est si beau? Rayonne et irradie le monde en déployant la grandeur de ton âme.

 

-Détache-toi de tes fausses croyances

Le monde autour de nous n’est composé que de mythe et de fausses croyances, si celles-ci existent, c’est par ce qu’on s’y conforme. Tout est induit, rien n’est inné. À mesure de ton évolution, tu prendras conscience de cela. Autour de toi tu auras l’impression de voir des robots et des clones . Beaucoup de personnes ne pensent pas par eux-mêmes, mais à travers ce qu’on leur a enseigné. Tu comprendras que le racisme, la cruauté,les guerres…sont induits par notre culture et notre éducation. Tu pourras voir que personne n’est mauvais, tout le monde est grand en vérité. Nous sommes tous liés l’un à l’autre et nous avons tous comme objectif d’évoluer, mais nous avons perdu cette vérité.

 

-Il n’y a pas de hasard

La vie s’offre à nous quand nous sommes prêts à la recevoir. Lorsque l’on devient acteur de sa propre vie, on provoque inconsciemment des moments que l’on pourrait prétendre hasardeux. Ce n’est pas le cas puisque si nous écrivons notre histoire il ne peut y avoir de hasard. Il s’agit simplement d’un alignement entre ce que nous cherchons et que nous provoquons, la vie à ce moment-là s’accorde avec l’être.

 

-Vis en conscience

Tu as le droit de vivre et de profiter, tu as le droit de franchir ta propre ligne de temps en temps. Tu peux boire un verre d’alcool, tu peux manger cette pizza ou ces merguez qui frémissent sur le barbecue tu peux fumer cette cigarette que l’on te propose. Tu es aussi en vie pour profiter et expérimenter. Personne ne t’oblige à te mettre des barrières, tu es ton seul maître, tu as ton libre arbitre. Mais quand tu franchis ta ligne fais-le en conscience, fait le par plaisir et non par besoin, et assume les conséquences de tes choix! n’oublie pas que la perfection n’existe pas !

 

Regarde le monde qui t’entoure:

Exploitation de l’homme, exploitation de l’animal, exploitation de la nature l’homme n’est que destruction. Cherche à voir comment le monde est régi. Veux-tu être un robot sans âme qui détruit tout ou veux-tu devenir quelqu’un qui à son niveau change le monde? Le changement ne viendra pas des autres, le changement ne viendra pas de la science, le changement viendra de toi! Il ne sert à rien de crier fort ce qui te déplaît, la seule chose qui compte c’est de lancer le changement, en commençant par toi. Fais-le par ce que tu te respectes. Ce qui se passera autour de toi, ce ne sera plus toi qui le provoques et tu ne seras pas responsable. Ne pas changer c’est nourrir ce monde, alors soit le changement que tu veux voir dans le monde. Deviens l’exemple!

Écris ta vie plutôt que de la subir, tu es le seul maître. Détache-toi de tout ce qui est toxique et qui t’éloigne de la mélodie de ton être. Trace à l’encre de ton âme le chemin de ta destinée et dessine le monde de demain!

 

Steve Berna le 23/05/2019 tous droits réservés

Mes écrits m’appartiennent, si j’écris c’est pour partager mes pensées. Pour le respect de mon travail, merci de ne pas faire de copie de ce texte sans citer la source ou sans transférer le lien vers mon blog.

N’hésitez pas à vous abonner pour avoir mes nouveaux articles dans votre boite mail!

Ce site est entièrement gratuit. Pour vous assurer une navigation sans publicités, j’ai souscrit un abonnement payant sur WordPress.

Le travail d’écriture pour ce site et l’entretien de celui-ci est très chronophage . Si vous aimez mes écrits, si vous souhaitez m’encourager et m’aider à garder ce site sans publicité vous pouvez faire un don ici:

https://www.paypal.me/penseespourdemain

2 réflexions sur “(R)eveil toi!

  1. Arrêter de courir après le temps, il faudrait que je me répète cette phrase souvent. J’ai parfois l’impression de le faire effectivement.
    Merci du rappel.
    Au fait, je t’ai nominé au Liebster Awards 3.0 et espère que tu répondras à mes questions en jouant le jeu.Tu trouveras dans mon dernier article.
    Bonne fin de journée
    Yvonne

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s