Etre connecté

Il y a des jours ou nos êtres sont dans un état différent. Difficilement explicable, c’est un peu comme si nous étions connectés plus fort à notre essence même et ce jour en est un. Je dois avouer que ce texte va un peu dans tous les sens ( j’ai la pensée en arborescence, j’essaie de cadrer mes pensées, mais c’est une chose difficile dans un jour comme aujourd’hui).

Cela fait un petit moment que cela ne m’était pas arrivé, quelques mois au moins. Cette connexion correspond toujours avec mon envie et mon besoin d’exprimer des choses, que ce soit ici sur ce blog ou au hasard d’une discussion.

 

Chez moi, c’est toujours le même schéma, et cela démarre toujours de la même façon.

Une nuit coupée par un réveil entre 3 et 4 heures suivi d’une journée où je suis légèrement fatigué, embrumé, mais tellement connecté.

Durant ces journées, j’ai le cœur à fleur de peau, les larmes peuvent se mettre à couler pour peu de choses. Tout est si intense! j’aime me dire que mon 3e œil s’ouvre pleinement lors de ces périodes, je ressens tellement de choses.

Je ressens l’énergie dégagée par les personnes qui m’entourent, leurs douleurs, je ressens des présences comme là, à cet instant ou je me sens surveillé, mais c’est une présence bienveillante ( non non promis, je ne suis pas fou! ). Cela ne fait qu’un ans que je me laisse porté par ces connections, je ne maîtrise pas grand chose encore!

Lors de ces moments, j’ai l’impression de rayonner vraiment très fort, et souvent des gens que je ne connais pas viennent me voir pour partager un petit brin de discussion. Ce matin, j’ai discuté avec une charmante dame. J’expliquais mes projets et ma vision de la vie sans le moindre masque. Nous avons partagé un long moment, parlant d’éducation, d’écologie, de liberté, d’autonomie (de pensée et d’être)etc. Discussion très spirituelle et enrichissante pour nous deux.

Mais si être à ce point connecté est une chance, c’est aussi difficile à gérer. Chaque seconde, je dois me recentrer ici et maintenant, car mes pensées me font perdre le fil de la vie qui se déroule inexorablement.

Rouler en voiture demande un vrai effort de concentration. Difficile de stopper ces pensées et images dans ma tête, tous mes gestes doivent être mesurés.

J’ai toujours eu des jours comme celui-ci. Avec le recul, je comprends d’ou me vient la maladresse qui me caractérise (je suis un vrai casse-cou, je ne compte plus le nombre d’os cassés, de point de suture,de chute…) faire la part des choses entre le moment présent et ce feu d’artifice dans ma tête est un vrai combat. Mais avec l’expérience j’ai appris à rester encré quand il le faut.

Cela peut être épuisant, mais j’apprends à faire avec, vu que de toute façon je n’ai pas d’autre choix! Il y a quelques années, j’essayais de faire taire tous ces phénomènes durant la journée, mais le soir venu, j’étais assailli de pensées, d’images, de sentiments qui m’empêchaient de dormir, à tel point que j’avais trouvé la parade, dormir avec des écouteurs. Mais j’ai compris que plutôt que de refouler tout cela, je devais l’accepter. Au diable la musique pour m’endormir, aujourd’hui j’accepte tout cela, je contemple mes pensées et j’essaie de les comprendre.

Et c’est ce qui m’a fait changer. J’ai compris tant de choses en m’écoutant. J’ai appris à voir qui j’étais non pas en surface, mais au plus profond de moi. Et punaise que c’est joli. Cela ne veut pas dire non plus qu’il n’y a que de la beauté . Nous avons tous un côté lumière et une facette sombre en nous tout comme le yin et le yang. J’ai compris que le monde qui m’entoure ne faisait sortir que la part de moi la moins belle. Aujourd’hui je suis équilibré, ma part sombre est contrebalancée par mon côté lumineux. Tout n’est qu’équilibre et symbiose sur cette terre pourquoi allé a l’encontre de toutes ces lois? Il faut accepter la lumière pour comprendre la noirceur qui vit en chacun de nous.

Je ne suis qu’un homme, parfois je peux être beau et rayonner, mais je peux aussi me faire surprendre dans mes côtés sombres ou ma colère déborde et m’embarque dans une courte folie. Mais plutôt que de faire taire ma colère en ronchonnant, j’essaie de la comprendre: d’ou viens-elle, qu’est-ce qui l’a déclenché?En faisant cela, je travaille sur moi et je grandis.

Depuis que j’ai appris à m’écouter et à me voir sans filtres, j’ai pris conscience de tant de choses. Mon esprit s’est ouvert et j’accepte une nouvelle vision de la vie. Ce n’est pas par ce qu’il n’y a pas de preuve ou de logique que les choses sont impossibles. Qui peut prouver qu’il n’y a rien après la mort? Qui peut prouver que nous ne sommes pas ici pour vivre une expérience? Qui peut prouver que les anges, esprits, guides… n’existent pas? On ne sait absolument rien, tout n’est que supposition. Moi je prends le parti d’accepter de ne pas savoir plutôt que de m’enfermer dans des idées ou idéologies qui ne m’appartiennent pas!

Je suis un vagabond sur le sentier de la vie, je me promène, j’observe ce qui m’entoure et j’avance. Passant de sentiers obscurs aux chemins lumineux. je cueille sur mon passage les fruits qui me font grandir et je laisse derrière moi le poids de tout ce qui m’empêche d’aller de l’avant. Parfois un obstacle me bloque, mais soit je l’escalade, soit je change de route. Je suis toujours en mouvement et chaque pas fait de moi un homme plus grand, chaque moment me construit, chaque rencontre me fait évoluer. Ce qui compte, ce n’est pas la destination, mais l’expérience acquise lors du chemin. Je ne suis pas seul sur le trajet, j’accepte de le partager, je suis ravi de donner la main à qui la demande devant un obstacle que j’ai moi-même franchi. Nous suivons tous la route de la vie, nous sommes tous en cheminement ENSEMBLE.

 

Steve Berna le 17/09/2019 tous droits réservés.

Mes écrits m’appartiennent, si j’écris c’est pour partager mes pensées. Pour le respect de mon travail, merci de ne pas faire de copie de ce texte sans citer la source ou sans transférer le lien vers mon blog.

N’hésitez pas à vous abonner pour avoir mes nouveaux articles dans votre boite mail!

Ce site est entièrement gratuit. Pour vous assurer une navigation sans publicités, j’ai souscrit un abonnement payant sur WordPress.

Le travail d’écriture pour ce site et l’entretien de celui-ci est très chronophage . Si vous aimez mes écrits, si vous souhaitez m’encourager et m’aider à garder ce site sans publicité vous pouvez faire un don ici:

https://www.paypal.me/penseespourdemain

4 réflexions sur “Etre connecté

  1. Bravo pour ton texte !
    je vois que tu gères bien pour mieux ta colère que moi ! lol! pour l’instant je n’arrive pas à y faire face. il faut dire que c’est costaud là dedans . j’ai trop contenu.
    si tu es hypersensible , comme benjamin et comme moi, alors oui tu dois tout ressentir de manière plus intense, y compris le beau ..comme un paysage..un instant d’échange avec quelqu’un ou avec un animal..
    parfois je suis fatiguée de toutes ces montagnes russes. .
    A benjamin et à toi je vous conseille le lire le livre de Steve Dupuis « l’expérience de vie d’un enfant indigo ». il traite du sujet des hypersensibles. l’auteur a, depuis son enfance conscience de toutes les perceptions extra sensorielles dont on dispose. pour ma part je retrouve ces perceptions depuis un an (48 ans) . avant j’avais tout bloqué (chakra bloqué.) Ce livre me fait du bien car j’y trouve le coté positif d’être hypersensible et surtout toutes les qualités dont on dispose.

    bien chaleureusement,
    Delphine

    Aimé par 1 personne

    • Merci Delphine, je vais m’empresser de lire le livre que tu as cité.
      La colère est dur à gérer, je t’avoue que je m’y perd aussi de temps en temps c’est très très dur à gérer !
      Je pense qu’il y a beaucoup de choses qui se rejoigne entre hypersensible, perception et même précocité (les haut QI, enfants zèbres…) généralement ces 3 choses vont ensemble, c’ est à travers mon fils que j’ai découvert cela (c’est un haut qi, hypersensible je ne sais pas quels sont ses perception pour le moment) quand je vois mon fils je me revois à son âge c’est assez dingue il m’apporte tan de réponse sur mon être !

      J'aime

  2. Salut Steve,
    Je comprends de quoi tu veux parler, ça ressemble beaucoup à de l’hypersensibilité, sauf que pour les hypersensibles, auxquels j’appartiens, les pensées arborescentes, le ressenti amplifié des évènements, les réactions fortes, l’empathie chronique, les passages du rire aux larmes, etc… font partie de notre quotidien, c’est à la fois un cadeau, et une malédiction. J’aimerais bien que ça ne se produise que certains jours comme pour toi. Mais j’ai appris à vivre avec, et je gère ça aujourd’hui bien mieux que quand j’étais plus jeune. Heureusement, les journées ne se ressemblent pas, mais elles restent toujours très éprouvantes émotionnellement.
    Merci en tous cas pour ton témoignage touchant
    Cordialement
    Benjamin

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s